Quelles pratiques agricoles pour préserver les peuplements riches en espèces messicoles ? AFPP 23e conférence du COLUMA 6,7 et 8 décembre 2016

-A +A
Version imprimableSend by emailPDF version

L’intensification des pratiques agricoles au cours de la 2ème moitié du XXème siècle a eu pour conséquence la raréfaction d’un certain nombre d’espèces liées au milieu agricole. Ces espèces dites « messicoles » font l’objet depuis 2012 d’un Plan National d’Action (PNA). Afin d’explorer les relations entre ce groupe d'espèces adventices et les pratiques agricoles, un dispositif d'inventaire des espèces adventices et d’enquête sur les pratiques agricoles a été développé sur 159 parcelles dans trois régions au climat, aux sols et systèmes d’exploitations contrastés pendant deux ans. Les résultats concernant la richesse en messicoles sont présentés en liaison avec des pratiques culturales. Ils ne permettent pas de hiérarchiser les pratiques les plus favorables à leur présence, quelle que soit la région : celle-ci semblerait plutôt liée à la combinaison de plusieurs pratiques.

Statut : 
Actuel
Catégorie : 
Publication